CANTIERE.ORG

CANTIERE

.ORG

LUTTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT A MILAN, AUTOMNE 2014

Lire l’article en italien

“STOP AUX LOGEMENTS SANS PERSONNE, STOP AUX PERSONNES SANS LOGEMENT”
Cette simple phrase a accompagné de nombreuses mobilisations et initiatives du Comité d’habitants du quartier populaire de San Siro depuis sa création en 2009, et reste aujourd’hui le slogan de la lutte pour le logement du comité.
A l’automne 2014, ce slogan se présente comme des plus actuels et prégnants face à la situation catastrophique de ce quartier milanais.
Situation dont sont responsables d’une manière ou d’une autre le bailleur ALER (Agenzia Lombarda Ediliza Residenziale) ainsi que la commune de Milan et la région Lombardie.

La situation est la suivante : on compte 9.754 logements vides et pourtant chauffés, aux portes scellées par des plaques métalliques, abritant des sanitaires détruits par le bailleur ALER lui même afin de dissuader les personnes de les occuper abusivement.
Ces cinq dernières années, la crise a explosé et par conséquent une urgence au logement s’est déclarée en ville. En 2013, on dénombrait 23.000 foyers en attente d’assignation de logement public et 19.000 demandes d’expulsions.
Il suffit de compter les millions de mètres carrés privés d’espaces vides en ville ainsi que les logements publics vendus ces dernières années pour comprendre facilement que les solutions à cette urgence de logement existent. Cependant, elles ont le « défaut » de ne pas être rentables pour ceux ayant des intérêts de profit et de spéculation immobilière et urbaine.

Le slogan introductif, grâce à sa simplicité permet de mettre à nu l’absurdité des politiques d’habitat qui, au lieu de garantir les droits de 99% de la population, défendent les intérêts et les profits du seul 1% de la population.
Toutefois, habitants et comités s’auto-organisent jour après jour selon le modèle du “bottom-up” pour faire changer ces tristes réalités et inventer un nouveau mode d’Habiter.

Milan, Décembre 2014.
On observe partout en ville d’énormes constructions, de la Diamond Tour au bois vertical (tour résidentielle végétalisée), en passant par la tour Isozaki (illuminée sous forme de sapin pendant les fêtes de Noël) ou encore la construction du nouveau siège de Casa Milan surplombée d’un écran géant projetant en continu des publicités footballistiques.

On note alors que la période de grandes transformations urbaines commencée à la fin des années 90 ayant donné un nouveau visage à la ville de Milan est aujourd’hui quasiment terminée. Nous entrons maintenant dans une nouvelle phase de mutations urbaines.
L’Exposition universelle de 2015 va bientôt ouvrir ses portes, et différents chantiers ne sont pas terminés…
Aussi, Isola, dernier quartier populaire du centre ville vient d’être définitivement effacé de la carte.
Cependant, notons par exemple que quelques rues du quartier du Ticinese résistent vaillamment à la dénaturalisation totale ainsi qu’à la marchandisation de cette zone.
Encore, Porta Nuova, Portello, City Life sont des exemples de quartiers totalement soumis aux spéculations foncières. Dans ces lieux, la valorisation du capital financier (actions, bourses, ect.) s’est cristallisée, autrement dit s’est matérialisée dans les constructions massives. Et, a détruit en peu de temps, par des logiques de rentabilité, un grand nombre de lieux et d’espaces qui construisaient l’histoire et la mémoire de la ville.

Comme déjà dit, nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle ère de développement urbain. Ainsi, nous voyons de nouveaux tracés et de nouvelles frontières se définir. Par exemple, les nouvelles lignes de transports en commun qui devraient représenter une meilleure accessibilité à la mobilité et aux services pour les citoyens, ne font au final que prévoir (dans les zones les moins attrayantes) l’assaut des vautours de la soi-disant régénération urbaine qui visent au plus de profits possibles.
Ceci, en piétinant les histoires, les droits et les rêves des habitantes et des habitants.
L’Exposition universelle est un énorme gâteau désormais partagé entre la caste des hommes d’affaires et des mafieux qui visent de nouveaux objectifs, à travers un système de recels et de corruptions visiblement jamais touché par la magistrature ni par les difficultés de la crise…

C’est dans ce contexte que l’on voit apparaitre depuis des mois la campagne médiatique impitoyable qui ébranle les quartiers populaires. Cette dernière, met en avant des informations modelées selon les intérêts et les lobbies des pouvoirs publics. Au lieu de comprendre de manière « constructive » les problématiques qui touchent les quartiers populaires en temps de crise (la première étant l’urgence de logements), les principaux journaux (d’abord locaux puis nationaux) se sont acharnées à attaquer de manière dévastatrice ce morceau de ville, afin de préparer son futur démantèlement.

Cette démarche médiatique n’est ni accidentelle ni sans lien avec les processus de développement urbain qui dictent le marché immobilier et foncier, unique acteur décisionnel aujourd’hui et auquel la politique reste soumise.

Le plan régional « d’assainissement » du bailleur ALER n’a pas tardé à arriver : gigantesque projet de vente immobilière, comptant 6.700 logements publics mis en vente  (10.000 logements mis en vente aux enchères en Février 2015), à un prix moyen estimé à 70 000 euros par logement, bien inférieur au prix du marché mais tout de même inaccessible pour les familles qui y vivent. Alors qui donc achètera ces logements ? Les promoteurs immobiliers ? Ou encore les banques ? Ces banques mêmes qui recevraient les millions d’euros que la Région met à disposition de l’ALER pour pouvoir rembourser ses dettes colossales auprès de ces mêmes banques !! (Soit plus de 400 millions d’euros) .

De la même manière, le « Piano Casa Lupi-Renzi » d’avril 2014, et en particulier l’article 3, permet d’accélérer le processus d’arrêt de constructions publiques résidentielles, au moment où se vérifie une réelle explosion de demande de logements, en effaçant quasi totalement la possibilité d’accéder à un logement à bas prix sous tutelle publique.

Ces politiques de spéculation et de braderie immobilières, pour pouvoir être réalisables, se coordonnent aux mesurent qui déciment les droits, dans une véritable guerre contre les plus précaires. Voici l’explication des 200 expulsions par semaine qui ont lieu à Milan.
L’article 5 du « Piano Casa » à son tour, permet de retirer le droit de résidence aux personnes occupant un logement sans contrat pour des raisons de première nécessité (autrement dit une personne occupant un logement après avoir perdu son travail, ou parce que se retrouvant à la rue etc.). Il permet également de retirer à ces mêmes personnes la possibilité d’activer un contrat pour l’accès à l’eau, à l’électricité et au gaz.

L’aveuglement et la violence de ces propositions permettent de comprendre à quel point le capitalisme financier est prêt à raser les territoires et les pratiques qui ne veulent pas suivre la logique de leurs projets.
Le drame des expulsions, et surtout celui de vivre sans logis, mais aussi l’impossibilité d’accéder à l’éducation et à la santé pour ceux qui ne possèdent pas la résidence de la région (ou encore du pays…), représentent des hantises de plus en plus réelles pour des centaines de familles à Milan.

Pour autant, nous ne nous résignons pas.

Dans les quartiers populaires, chaque jour des organisations de vie commune, d’échanges, d’entraide et de dignité d’Habiter se développent. Celles-ci, chaque jour un peu plus se transforment en petites actions qui du bas (du peuple), tentent de changer les réalités : depuis la simple solidarité entre voisins à des formes plus complexes de Secours Mutuel , on peut voir les habitantes et les habitants se former en associations, monter des projets de requalification du quartier et vivre ensemble dans les espaces quotidiens.
On recense différentes expériences d’auto-organisation et d’auto-gestion dans le quartier : un support légal d’aide au logement, des cours de langues, des échanges de biens de premières nécessité, des activités sportives encadrées, des informations directes, et une sociabilité qui s’instaure entre les personnes. Ces actions se répandent dans les quartiers considérés comme étant pauvres et marginaux or, ils se révèlent être plus riches et plus vivants que bien d’autres. Cela, grâce aux métissages, aux dizaines de cultures qui s’entremêlent et à la richesse des différences que l’on y trouve.

Ceci est un exemple de résistance au processus de gentrification qu’est en train de subir le quartier de San Siro comme d’autres quartiers de logements populaires à Milan. Il s’agit d’un fonctionnement masqué et porteur de bénéfices visant uniquement à livrer aux spéculateurs fonciers de nouveaux terrains de conquête et de rente, sans aucune amélioration du cadre de vie pour la population qui y habite.
Ce mode de fonctionnement n’offre pas d’espace de croissance, de recouvrement, d’affirmation ou encore de réponse aux besoins des habitantes et habitants du quartier qui sont simplement déplacés autre part.
Un pur phénomène de migration forcée contre les plus fragiles, autrement dit ceux dépourvus de moyens sociaux et économiques.
Finalement, les problèmes sont simplement déplacés, et continuent d’exister.

Ce que nous faisons va au delà d’une simple résistance. Nous démontrons par des faits concrets qu’une alternative à ce système non seulement existe mais est déjà possible, ici et maintenant, à partir de pratiques d’auto-organisation de la part de ceux qui vivent les territoires. Nous construisons un autre monde dans lequel la vie compte plus que le profit : le challenge actuel est important parce qu’il représente la possibilité pour des milliers de personnes et d’expériences alternatives, d’exister au sein même du tissu urbain.

Voici nos solutions à l’urgence de logements :
Arrêt immédiat de tout type d’expulsions.
Régularisation de tous les occupants par « nécessité » (sans contrat), actualisant l’article 34 virgule 8 de la Loi Régionale 27 de 2009 (reçue par la mairie de Milan en 2012).
Attribution immédiate des 9.700 logements populaires disponibles ; utilisation de l’argent dérivant de la régularisation des occupants pour restructurer les logements vides nécessitant des travaux (ou alors attribuer les logements « de fait », avec un abattement graduel des charges de restructuration des loyers).
Arrêt de la vente du patrimoine immobilier public (l’article 3 du Piano Casa).
Réutilisation des milliers de mètres cubes disponibles en ville, mettant en œuvre un projet d’autorecupération et d’autoconstruction.

articoli

Acampada per la Palestina in Unimi. #stopgenocide Racconto giorno per giorno

ACAMPADA IN UNIVERSITÀ STATALE PER LA PALESTINA LIBERA! Raccogliamo l'invito dell3 studenti dell'università di Birzeit a riprenderci gli spazi delle università, per la resistenza P4l3st1n3s3. Occupiamo per l3 nostr3 compagn3 in Palestina le cui scuole e università...

9 maggio 2024 Lunga Vita SMS: una giornata di Resistenza.

9 maggio 2024 Lunga Vita SMS: una giornata di Resistenza. Per altri undici anni di vita, lo Spazio di Mutuo Soccorso ha bisogno di tutta la nostra forza.Il 9 maggio vi aspettiamo in piazza Stuparich 18 per una giornata di incontri e attività a partire dalle 6.00 del...

Per un 25 Aprile di Liberazione: Resistenza, Diserzione, Decolonialità

Questo 25 Aprile eravamo centomila in piazza gridando Ora e sempre Resistenza! Abbiamo invaso Milano con migliaia di bandiere palestinesi!

SMS in Festa! 11 Anni di Mutuo Soccorso

Dal 2 al 5 Maggio, SMS in festa! 11 anni di mutuo soccorso, 4 giorni di festival: concerti, dibattiti, sport, cibo e socialità, in Piazza Stuparich 18.

19A Global Strike di Fridays For Future

Free Palestine = Climate Justice.
Siamo sces3 in piazza insieme a Fridays For Future in occasione dello sciopero studentesco globale per il clima

8M #lungavitasms, difendiamo gli spazi transfemministi

  MUTUO SOCCORSO È SORELLANZA Lo Spazio di Mutuo Soccorso si prepara alla giornata del #LottoMarzo. Giovedì 7 marzo dalle 16:00 - Laboratorio scenografie: prepariamo insieme cartelli, striscioni, cori, panuelos per i cortei dello sciopero. - Vieni a conoscere i...

24 Febbraio Corteo Nazionale #FreePalestine

Sabato 24 Febbraio – Ore 14:30 – Piazzale Loreto
Corteo nazionale contro il genocidio del popolo Palestinese
Segui lo spezzone Decolonize!

Otto Marzo 2024 – Corteo Studentesco

Lotto Marzo! – Venerdì otto Marzo corteo studentesco e dello sciopero – ore 9:30 largo Cairoli – #NonUnaDiMeno #Student3Disobbedient3

Memori(a)E: sostantivo plurale, verbo attivo. 2024.

A cosa serve la memoria? La memoria, o meglio, le memorie degli orrori del passato devono servire a fermare immediatamente i genocidi del present

Iniziativa in Unimi per la laurea di Liliana Segre #GiornataDelleMemorie

Giornata della memoria - Iniziativa in Unimi "L'indifferenza è peggiore della violenza." -Liliana segre Queste le parole di Liliana Segre con cui abbiamo voluto accoglierla all'università statale di Milano, come studenti non indifferenti. Ricordare i genocidi della...

eventi

Incontro “Immaginario e Visione nella scrittura umoristica” con Cochi Ponzoni e Nicola Vicidomini.

Venerdì 31 Maggio, alle ore 21.00, Cochi Ponzoni torna al Derby Club, oggi Cantiere, dopo più di 50 anni. Calcherà lo stesso palco che vide l’affermazione di quel Gruppo Motore (Cochi e Renato, Enzo Jannacci, Felice Andreasi, Lino Toffolo e Bruno Lauzi) che seppe...

SAYRI X DECOLONIZE THE CITY!

VENERDI' 24 MAGGIO AL CANTIERE ✧・゚SAYRI X DECOLONIZE THE CITY ・゚✧ Torniamo al @cantiere_milano presentando, per la prima volta in italia, @ojosfinos 🇺🇾 e @_ast.er 🇵🇪 Ojosfinos è un artista multidisciplinare uruguaiano con base a Montevideo. È uno dei pionieri del club...

Decolonize the city: incontro all’Acampada

DECOLONIZE THE CITY In che modo i nostri luoghi di sapere riproducono e legittimano sapere coloniale? In che modo le stesse università che ci danno strumenti per sovvertire i paradigmi di oppressione in cui siamo immersə sono le stesse che li reiterano? In che modo...

Pazzesk@: laboratorio sulla salute mentale. Il carattere sovversivo del disagio.

Pazzesk@ Laboratorio sulla Salute Mentale Il carattere sovversivo del disagio.Primi appuntamenti, dalle 16.00 alle 18.00 a SMS Spazio di Mutuo Soccorso, piazza Stuparich 18 Giovedì 23 maggio “Il normale è patologico” Giovedì 30 maggio “Competizione e Merito” Giovedì...

Presentazione di “Il libro Antirazzista – 20 lezioni per agire contro il razzismo” con Tiffany Jewell

📌Mercoledì 8 Maggio presentiamo "Il libro Antirazzista - 20 lezioni per agire contro il razzismo" con Tiffany Jewell. Un evento per costruire insieme una scuola capace di denunciare e contrastare il razzismo, dentro e fuori dalle aule. 🕢19:00Presentazione del libro...

iN/Stabile: NarrAzione di Comunità.

iN/Stabile: NarrAzione di Comunità Giovedì 2 maggio, h.19, grande inaugurazione e vernissage della mostra immersiva e comunitaria! Lo Spazio di Mutuo Soccorso compie 11 anni.Per l'occasione, abbiamo deciso di narrarci, e trasformare il mondo attraverso la parola,...

SMS in Festa! 11 Anni di Mutuo Soccorso

Dal 2 al 5 Maggio, SMS in festa! 11 anni di mutuo soccorso, 4 giorni di festival: concerti, dibattiti, sport, cibo e socialità, in Piazza Stuparich 18.

20 Aprile, Serata Groove w/Paprika

20 Aprile 2024 – Serata solo Groove w/Paprika @Cantiere, Via Monterosa 84

Cena di primavera per le spese legali del Cantiere.

Cena di primavera per le spese legali del Cantiere! Domenica 14 aprile 2024 dalle 20:00

Sabato 13/4: Stay Punk Stay Antifa!

Stay Punk Stay Antifa!
sabato 13 aprile 24
Dirty Noise, Punk-o-Mat, Fondamenta Nuove
dalle 22 @Cantiere, via Monterosa 84

approfondimenti

“Al lavoro! Priorità, sicurezza, diritti”

Al lavoro! Il nuovo governo si è già messo al lavoro.  Oh, finalmente. Certo, perchè con tutti i problemi che abbiamo in questo Paese, non c'era da perdere tempo. C'è la guerra e la bomba atomica viene seriamente presa sul serio dai potenti della guerra. C'è una crisi...

SPECIALE STOP WAR: Di fronte ad ogni guerra la parola NO e l’azione Ribelle

CLICCA e vai alla raccolta di contributi, approfondimenti e call to action #STOPTHEWAR!   di seguito intanto trovi il nostro contributo. Per seguirci @cantieremilano su twitterDi fronte ad ogni guerra c’è solo una parola degna e una azione conseguente, la parola...

Quale libertà?

Già da quest’estate manifestazioni e proteste contro il Green pass si sono verificate in molte città d’Italia.A nostro parere la contrapposizione tra libertà individuale e la libertà coniugata con la solidarietà e la responsabilità sociale è il discrimine attraverso...

Da Milano al Messico, “EL AGUA ES DEL PUEBLO”, #FueraBonafont! – azione solidale per l’acqua

#boycottdanone FUERA BONAFONT [ITALIANO] Oggi, 11 giugno, a 10 anni dal referendum contro la privatizzazione dell'acqua, siamo stati davanti alla sede del gruppo Danone, di cui fa parte Bonafont, e abbiamo lasciato davanti all’ingresso della loro sede vernice rossa a...

Pueblos Zapatistas Unidos contro il furto dell’acqua: #FueraBonafont

“Bonafont” è una impresa legata al gruppo francese “Danone” che si dedica all’imbottigliamento dell’acqua. Dal 1992 Bonafont si è installata nel territorio di Puebla, in Messico, senza che le popolazioni locali venissero in alcun modo consultate dallo Stato, che ha...

No Profit On Pandemic!

Nessun profitto sulla pandemia. Cure e vaccini per ciascun* ovunque e gratuiti.Durante entrambi gli incontri affronteremo, da vari punti di vista, la battaglia che vede contrapposti grandi attori globali di fronte alla sfida delle vaccinazioni contro il Covid 19 e le...

Restituiteci Sankara.

Restituiteci Sankara.L’Africa non è una macchia nella cartina del mondo, non può essere rimossa. Esiste non molto lontano, a due passi dal mare, che si chiama Africa. L'opinione pubblica europea sa che da lì partono le imbarcazioni dei migranti, in fuga dalla...

Vive la Commune!

150 anni fa, una delle più straordinarie esperienze rivoluzionarie della storia contemporanea: la Comune di parigi. Sconfitta dalle armi dell'esercito del Kaiser ha lasciato un'eredità raccolta per tutto il secolo successivo da chi ha alzato la Bandiera Rossa per la...

Un altro mondo è possibile: a 19 anni da Genova.

STOP GLOBAL WAR: AVEVAMO RAGIONE NOI. Non dimenticare genova per continuare a costruire altri mondi possibili. Nel 2001 a Genova migliaia e migliaia di persone da tutto il mondo invasero le strade contro il g8, il vertice dei "grandi potenti" del mondo. Era il...

Contro le passioni tristi, le sardine urtano il populismo

Di MARCO BASCETTA Nel cercare di comprendere la natura dei movimenti, la loro direzione di marcia, il posto che occupano nella sfera politica si rischia sempre di essere prematuri o inattuali. Del resto ogni movimento sociale è attraversato da flussi emotivi e bisogni...